Parcours d’une plume re-naissante

parcours-plume-de-lisaya

L’écriture, une évidence…

Écrire n’est pas mon métier.

Ma passion pour l’écriture m’accompagne depuis l’enfance. J’aime dire que je suis née avec une plume dans la main… J’écris d’abord des poèmes, dont un gagnera un concours organisé par le Rotary Club pour le printemps des poètes. Puis, elle devient une échappatoire pendant l’adolescence. Au fil des années, je suspends cette activité, me consacrant à ma carrière professionnelle.

De scientifique à …


Depuis le plus jeune âge, je suis passionnée par la spiritualité et le monde de l’Invisible. Curieuse et rigoureuse, je m’engage dans une voie scientifique. Déçue par la quasi-absence de contact humain dans la voie que j’emprunte, je me réoriente vers un métier de la santé, ayant à cœur d’aider mon prochain. 

Je renoue avec l’écriture suite à un voyage en Inde qui m’a transformée.

auteur-developpement-personnel

…Auteur en développement personnel


Lorsque j’ai publié mon premier roman, de nombreux proches étaient visiblement étonnés. Nombreux ne connaissaient pas mon engouement pour l’écriture, alors de là à écrire un livre (en entier… ), j’ai du en offusquer plus d’un ! “Tu es scientifique, pas littéraire, tu n’y arriveras pas sans l’aide de professionnel !” Et pourtant, j’écris (voire parfois co-écrit avec mon partenaire), relis, publie et promeut tout par moi-même, “fait maison” sans oublier l’ingrédient principal, avec la cœur ! Au delà de mes nombreuses limites (que je n’ai pas écouté sinon je n’en serais pas là aujourd’hui à écrire ses lignes sur mon site “fait maison” lui aussi ), j’ai cru en moi. J’ai su que mon message était plus fort que toutes ces voix qui me disaient que je n’étais pas compétente (dont ce fichu ment-al).

La lecture comme thérapie

Plus jeune, je n’aimais pas lire. Je me contentais des lectures imposées à l’école. J’étais comme qui dirait “studieuse et sérieuse” ! C’est à l’age de 18 ans que tout a basculé. J’ai commencé à m’intéresser à la spiritualité. J’ai dévoré les romans de Bernard Werber, qui est devenu mon auteur favori. Puis, j’ai lu des livres encore plus ésotériques (même si je ne les comprenais pas toujours… ). Cette attirance envers ces lectures ne m’a jamais quitté. Pourquoi ? Parce que ces livres sont de véritables thérapies. Ils nous forment, nous déforment et nous transforment. Certains sont des livres de chevets ( comme Les quatre accords toltèques de Don Miguel Ruiz). Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir l’article sur mon blog.

L’écriture comme guide

Le monde a besoin de profonds changements. “Commençons par nous changer nous-mêmes”, a dit un grand sage hindou contemporain. Savons-nous qui nous sommes vraiment ? Savons-nous ce que nous voulons devenir ? Qu’allons mettre en place dans nos vies pour accomplir ce changement ? Voici les premières questions que je pose dans le tome 1 de mon premier roman : La voix qui ne ment jamais. 

Par l’écriture, je souhaite vous accompagner dans ce cheminement.  

En écrivant mon tout premier roman, je me suis lancée un défi : sortir totalement de ma zone de confort et dépasser mes peurs. Ainsi, se prolonge ma journée spirituelle qui a débuté un soir d’automne, alors que ma vie semblait déjà toute tracée.

Sortir de l’anonymat et vous faire découvrir ma passion pour la spiritualité et l’éveil des consciences, telle est ma mission de vie pour ces prochaines années !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *